J'accepte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.

TOPIQUE numéro 111

9782847951783

19,91 €

VIOLENCE OU PERSUASION

Date de parution : Septembre 2010

Plus de détails

payment logos

Éditorial

Les techniques psychologiques de persuasion sur lesquelles s’appuient les propagandes en tous genres relèvent d’une vision associationiste du fonctionnement psychique, illustrée en son temps par Pavlov et perfectionnée depuis. Revenir sur cette question, c’est aussi plus profondément poser la question éthique et technique de ces méthodes qui visent à influencer ou à formater le sujet. Parce que la psychanalyse est riche d’une réflexion sur les fonctionnements du collectif qui ont occupé une très grande partie des préoccupations de Freud, elle offre un outil conceptuel pour analyser les processus en cause dans ce phénomène.
L’illusion, on le sait, renonce à être confirmée par la réalité, mais elle va plus loin encore car elle construit aussi le fantasme de cette réalité pour un temps affirmé futur. Au nom de quoi elle va pratiquer la désinformation, le caviardage, la construction du faux.
Viol psychique ou séduction illusionniste, l’efficacité de la propagande nous met face à l’impuissance de la pensée critique face aux sirènes de l’affectivité; elles sont plus convaincantes car plus immédiatement sensibles.
Hier l’éloquence de l’orateur, aujourd’hui le matraquage audio-visuel médiatique se mettent au service non pas de la conviction fondée sur une pensée mais sur le court-circuit du passage à l’acte. Mais même si la propagande est capturée par le pouvoir qui l’organise comme une arme au service de l’obéissance des masses, ces dernières peuvent aussi s’en emparer et retourner sa stratégie à l’envoyeur.
On envisagera ici la propagande dans ses divers aspects: politique bien sûr mais aussi publicitaire, l’un n’étant parfois pas très éloigné de l’autre. Répondre au désir, à la haine, à la peur, à l’angoisse narcissique en les confirmant n’est pas très difficile.
L’approche par la psychanalyse de l’avenir des illusions et du besoin de croire qui engendre la préférence pour les mythes plutôt que pour l’histoire peut expliquer le désir d’auto-aliénation qui rend la propagande si efficace.

Sophie de Mijolla-Mellor

Sommaire

• Responsabilités de la propagande 
Jacques Ellul 

• Éclipses: propagande et utopie 
Edson Luiz André de Sousa 

• Fantasme, Discours, Idéologie d'une transmission qui ne serait pas propagande 
Jean-Jacques Pinto 

• Propagande et attentats-suicide 
Nader Barzin 

• La propagande entre insurrection et contre-insurrection 
Sophie De Mijolla-Mellor 

• La propagande totalitaire et la force dans le phénomène Piteşti 
Radu Clit 

• Le film de fiction comme instrument de propagande: le cas Tropa de elite 
Pablo Bergami, G. Barbosa 

• Performance, publicité et psychanalyse 
Joël Birman 

• Franco, ese hombre 
Marlène Sayssac-Sainte Marie Perrin 

• Quelle liberté islamique dans la comète Bayle ? 
Branko Aleksic 

• Violence et persuasion dans Eyes wide shut de Stanley Kubrick 
Francis Drossart 

• Par-delà la manipulation mentale: la violence insidieuse de l’église de scientologie 
Thierry Lamote

Produits associés

Produit ajouté au comparateur